14 déc. 2010

C'EST L'HISTOIRE D'UNE FILLE QUI

s'est blessée en courant un peu trop fougueusement et qui a réfléchit et qui a décidé de faire du vélo et de la natation comme un pis aller.
Juste histoire de patienter et de compenser le manque ; de combler la tristesse que l'arrêt de course avait laissé dans son coeur.

Et cette histoire est en train de totalement changer cette fille parce qu'elle s'aperçoit qu'il n'y a pas que la course à pied dans la vie....

Il y a le triathlon aussi !!! (ben quoi, vous ne croyiez tout de même pas que j'allais virer tricoteuse compulsive non ?)

Me voilà 3 semaines après le marathon. Je n'ai toujours pas couru et je n'ai même pas de frustration.
tout ça grâce au triathlon.
Je ne me sens pas blessée en fait. Je me sens juste en repos de cap tout simplement.
Ce n'est donc plus en dehors de ma volonté que la cap m'abandonne.

Je contrôle à nouveau mes entraînements (oui je sais je suis un brin psycho-rigide et mono-maniaque de la maîtrise de soi - mais j'ai d'autres qualités aussi :-D )
ça tombe juste pile poil avec le calendrier hivernal et le fait que je prends de plus en plus de plaisir à varier les disciplines.

Résumé de la semaine :

Lundi : 45 min de muscu - cool les abdos et le gainage ne me semblent même pas difficiles alors que je n'en ai plus fait depuis octobre (la natation commence a muscler gentiment mon ventre et mes bras).

Mardi : 1 h de natation avec le TCN

Mercredi : repos forcé pour cause de réunion à Saumur (et en plus c'est mon anniversaire, c'est pô juste) - j'ai 37 ans et je vais recevoir un super cadeau de la part de Tugdual.
Un truc bien girly et qui va me faire sauter au plafond (enfin virtuellement car je ne suis pas une grande démonstrative).

Jeudi : 40 minutes de home trainer (c'est ça mon cadeau !!! quoi c'est pas girly ?)- j'ai du mal à faire plus long sur cet engin. La motivation est difficile à maintenir. D'ailleurs je n'ai jamais été une grande fan des machines de tortures.
Que voulez-vous, je préfère la vie au grand air (et c'est moi l'ultra-frileuse qui dit ça : incroyable).

Mais je sais qu'on peut construire un entraînement sérieux et enrichissant sur ce genre d'engin. Et puis maintenant on peut en faire à 2, côte à côte, et c'est chouette cette complicité qui nous lie.

vendredi : que dalle - pas le temps.

Samedi : 1 h de natation - j'ai enfin lâché le pince-nez, j'arrive à me servir du nez et de la bouche pour contrôler ma respiration. Je n'ai pratiquement plus peur même quand les grands costauds m'éclaboussent et me bousculent.
Je me surprends même à défendre mon territoire et ne pas retenir mes battements de pied et de bras- bon on ne va pas me changer comme ça du jour au lendemain, je suis toujours une teigne aux tréfonds de moi.

Le soir, c'est home trainer en amoureux pendant 40 minutes. Je m'exerce à pédaler d'un pied et de l'autre (ça chauffe les cuisses).
Je manque de puissance (c'était vrai aussi en cap).
Une sombre histoire de fibre blanches que les filles ont plus que les hommes et qui favorise l'endurance au détriment de la force explosive.
En revanche les garçons ont plus de fibres rouges (grâce à la testostérone) mais nous les filles ont peut les avoir sur du long (oui à l'usure c'est possible).

Dimanche : 2h30 de vélo à 22 kms/h. Malgré les groupes de niveau, et bien que sur du plat j'arrive à tenir un petit 25 kms/h ; je me fais systématiquement larguer dans les bosses et ensuite je râme (enfin je pédale comme une malade) pour rattraper le troupeau (qui m'attend en plus, c'te honte, je vous jure. Quel boulet la Nini !)
Du coup je dis à Tugdual d'aller les prévenir de ne pas m'attendre (mais ce n'est que partie remise, parce qu'un jour je les aurais. Oui un jour je les aurais et je réussirais à rester au milieu du troupeau et sans bourriner comme une brute en plus).

Résultat semaine : environ 6h30 d'entraînement, dès que je pourrais rajouter la cap on montera aux alentours de 9-10 heures hebdo.

Je suis surprise des progrès en natation qui me semblent très rapides (bon je pars de loin et la marge de progression est très large). Le coach est d'une grande utilité car il me reprend sur tous les petites défauts qui m'empêchent de glisser correctement (le pince-nez c'est lui qui me l'a fait jeter).

Je pense avoir nagé environ 2,5 - 2,8 kms et j'ai pédalé 55-56 kms (sans compter la séance d'home-trainer).

Je continue Kiné - ostéo et même kinésiologie (tout ça dans le même cabinet de Kinés).
Je passe de main en main avec pratiquement tous les kinés du cabinet (ils ont décidé de sérieusement me remettre sur pied et pas que pour quelques mois, nondedieu !)
Un se focalise sur les crochetages du tendon, l'autre s'évertue à me faire retrouver de la souplesse sur le côté droit.

Il parait que je suis hyper rigide sur tout le côté droit et que de ce fait j'appuie tout mon corps sur le côté gauche (d'où le problème de tendon au genou gauche.).

En tout cas, le kiné m'a trituré le ventre (ouille y avait des noeuds là dedans - et oui les intestins sont de gros muscles), le bassin (encore) et il parait que je réagis bien et qu'après les soins je ne devrais plus avoir de soucis.

Il semblerait qu'un choc émotionnel soit à l'origine de cette rigidité musculaire, et ça je sais d'où ça vient.

Je pense ré-essayer la cap la semaine prochaine sur une trentaine de minutes.

2011 verra la naissance d'une nouvelle triathlète (pas fameuse, mais motivée).
Je compte bien participer à 3 triathlons sur des distances variables.
D'abord un sprint et ensuite une distance olympique mais ce dont je rêve par dessus tout c'est d'un demi-ironman (en attendant l'ironman de mes 40 ans).

parce que moi ce que j'aime c'est faire du long, un point c'est tout !

Pour info : 11 girls et 160 boys au TCN (et ben voilà pour une fois je ne suis pas la plus grande du cours, mouarf !)

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Très sympa!!! Encore beaucoup de plaisir à te lire:o) Tu sembles bien supporter ta mise entre parenthèse "capesque", c'est bien!!!

nathou a dit…

C'est Nathou au dessus!!!

Adeline a dit…

on peut sentir ta motivation , c'est génial ! je te souhaite plein de bonnes choses dans cette nouvelle aventure.

Gilles - Fysiki a dit…

Changer de discipline est un très bon choix.
Bon rétablissement.