9 mai 2010

REPRENDRE APRES LE MARATHON

Cette semaine j'ai calmé le jeu malgré l'envie de reprendre tout shuss.

J'essaie d'écouter les conseils des anciens et d'écouter mes sensations aussi.

les anciens disent : 26 miles courues = 26 jours de repos.
Bon le repos en sport est toujours relatif, vu qu'on peut faire de la récupération active en faisant des sports portés, de l'endurance et surtout en siestant et en s'étirant jusque plus soif.

Mes sensations me disent : tu pètes le feu, vas-y run run run.
Sauf qu'au bout de quelques minutes je suis HS (gros, gros gros coup de mou).
De plus je sens qu'en profondeur mes muscles sont très fatigués.

Alors voilà mon plan d'action :
Lundi : hydromassage et sieste (wow c'est bon !!!)
Mardi : 20 min de velo (même pas mal aux fesses)
Mercredi : rien
Jeudi : step (oula un peu trop tôt, mes pulses montent trop haut, on m'avait dit pas de VMA ben c'est loupé) et le step j'avais oublié mais ça sollicite vachement les mollets.
Vendredi : ouille mes mollets, ça pique
Samedi : 5 kms Odysséa en résistance douce (oui je sais on avait dit de l'endurance) - moins de courbatures et de bonnes sensations
Dimanche : 48 min de velo en moulinant du feu de dieu (et en évitant les côtes) - et là je suis dans la FC ciblée endurance (YEES)
enchaînement avec 21 min de course à pied. Là je me sens bizarre.
Lâcher le vélo et partir en courant c'est une sensation étrange.
Comme courir complètement bourré en fait.
J'ai l'impression que mes semelles sont en plomb et que je m'enfonce jusqu'aux chevilles dans le sol à chaque foulée.

Mes muscles sont durs (comme au 37ème) et j'ai l'impression de me traîner.
Sauf que mon polar indique tout le contraire : je fais du 5:25 (woooow incompréhensible).
Bon les pulses montent trop haut, je réduis l'allure sans aucun état d'âme.

Je fais des petits pas et foulées rasantes pour ne pas trop solliciter mes articulations.

Voilà les sensations qui reviennent, mes muscles sont chauds, je me sens capable de courir encore longtemps.

Sauf que je préfère arrêter après 20 minutes car je sais que je vais le payer par une attitude amorphe proche de la narcolepsie en milieu d'après-midi (je sens la fatigue générale sourdre au plus profond de moi, tout de même).

Résultat Dimanche :
48 min de velo (aucune idée du kilométrage) - FC moy 130 - FC max 157 - 360 kcal
21 min de cap - 3 kms - FC moy 139 - FC max 149 - 6:25 au km et une pointe à 5:05 - 180 kcal
15 min d'étirements (je me trouve pas mal souple encore) et toutes les tensions disparaissent : c'est miraculeusement bon
15 min d'abdos
1 claque sur les fesses et hop à la douche....

2 commentaires:

Kine a dit…

Ben je veux juste te dire qqch de tout simple: lre ton blog me donne des ailes! En tout cas de la motivation, à défaut de vitesse!!!
Bonne continuation!

Virginie_l a dit…

ah ça c'est chouette !!!

Contente que ce blog te motive et pour la vitesse ben je dirais : "on s'en fiche du moment qu'il y a le plaisir)